Layla Sentissi : « Que l’investisseur soit marocain ou étranger, l’essentiel est de produire localement » - Les Invités des Matins Luxe -
                    Luxe radio
Layla Sentissi : « Que l’investisseur soit marocain ou étranger, l’essentiel est de produire localement »
Quel rôle de l’industrie pharmaceutique marocaine en ces temps troubles ? À la mi-mars, les producteurs de médicaments réunis au sein de la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques ont reproché au ministre de la Santé de les avoir écartés de la préparation de la Loi 28-13, relative à la protection des personnes participantes aux recherches biomédicales. De plus, le ministère aurait préféré associer le LEMM Les Entreprises du Médicament au Maroc aux discussions plutôt que les laboratoires pharmaceutiques nationaux, rapporte Challenge.ma. Fin mars, les confrères du Desk publient ce qui est présenté comme une révélation : un méga projet dans l’industrie pharmaceutique en cours de montage, un projet sino-marocain Morocco Sino-Pharma. Il y a 4 semaines, la PDG de Sothema disait que le Maroc peut le faire, qu’il pouvait produire des vaccins.
By Sara Rami & Bouchra El Azhari
31 March 2021